Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Les différences dans le traitement du diabète de type 1 et de type 2

 

 

Les diabètes de type 1 et de type 2 sont des affections ayant des causes diverses, qui nécessitent donc des traitements différents. Le diabète de type 1 se caractérise par une maladie auto-immune dans laquelle une défaillance du système immunitaire amène l'organisme lui-même à attaquer les cellules productrices d'insuline dans le pancréas, ce qui entraîne un manque absolu d'insuline et un excès de glucose dans le sang. L'administration d'insuline et la surveillance adéquate des changements de taux de sucre dans le sang sont donc les éléments les plus importants du traitement du type 1.

 

Le diabète de type 2, en revanche, est causé par une combinaison de facteurs qui réduit la production d'insuline et rend l'organisme moins sensible à son action, ce qu'on appelle l'insulinorésistance. La surcharge pondérale, l'hypertension et l'hypercholestérolémie sont, avec d'autres facteurs comme l'hérédité, les causes les plus connues. Lors du traitement, on accorde donc une plus grande attention à un mode de vie sain et à l'utilisation de comprimés pour la dégradation du glucose.

Le traitement du diabète de type 1

Le principal problème du diabète de type 1 est le fait que l'organisme manque d'insuline. Le traitement de ce type de diabète sera donc axé sur la correction et le contrôle de cette carence aiguë en insuline. Dans cette forme de diabète, il est particulièrement important de surveiller et de mesurer régulièrement le taux de sucre dans le sang tout au long de la journée. Ainsi, vous pouvez déterminer exactement la quantité d'insuline qui doit être administrée pour maintenir un taux de glycémie normal. Si l'on administre trop peu d'insuline, le taux de sucre dans le sang reste trop élevé (hyperglycémie). Si l'on administre trop d'insuline, la glycémie devient trop faible (hypoglycémie).

 

L'insuline peut être administrée au moyen d’un stylo à insuline ou d’une pompe à insuline. Un stylo à insuline injecte de l'insuline dans le corps par une fine aiguille. Une pompe à insuline assure une libération continue d'insuline, et est une solution plus permanente. Cette pompe est constamment reliée à l’organisme et délivre en permanence une quantité déterminée d'insuline pour maintenir un taux de glycémie normal. Cependant, la pompe à insuline peut également être utilisée pour administrer un bolus d'insuline (dose), par exemple lors d’un repas. L'appareil imite donc le fonctionnement du pancréas, mais il ne mesure pas lui-même le taux de glycémie présent dans l'organisme. Cela doit encore être fait séparément, à l'aide d'un glucomètre.

 

Un mode de vie sain fait également partie du traitement du diabète de type 1. Après tout, l’alimentation, l'exercice et le stress influencent également le taux de sucre dans le sang. En faisant de l’exercice de façon modérée à intensive, par exemple, il est possible d'augmenter la sensibilité de l’organisme à l'insuline, ce qui peut réduire les besoins en insuline. En conséquence, la quantité d'insuline à administrer peut se voir fortement réduite. Des habitudes alimentaires adaptées peuvent également contribuer à prévenir les pics de glucose dans le sang.

 

L'élément le plus important pour déterminer la quantité d'insuline à administrer à un moment donné reste la sensibilité à l'insuline. Chacun réagit différemment à une dose d'insuline, et le moment de la journée détermine également la quantité d'insuline qui peut être administrée. Le matin, par exemple, vous êtes beaucoup moins sensible à l'insuline.

Le traitement du diabète de type 2

Le traitement du diabète de type 2 se concentre principalement sur l'adoption d'un mode de vie sain. En effet, l'une des causes les plus connues du diabète de type 2 est une combinaison d'obésité et d'hypertension, de cholestérol et de taux de sucre dans le sang. Une alimentation saine et pauvre en glucides peut déjà apporter une amélioration considérable en cas d'obésité et a une influence majeure sur les taux de glucose et de cholestérol. Et le fait de faire du sport ou de bouger fréquemment aide aussi à lutter contre l'obésité. En outre, avec un peu d'exercice, le glucose sera plus facilement éliminé du sang, ce qui fait baisser le taux de sucre dans le sang.

 

Afin de mieux contrôler le taux de glycémie et d'éviter des niveaux excessifs, le traitement du diabète de type 2 commence généralement par des comprimés qui aident à supprimer les pics élevés de sucre dans le sang. Il existe différents comprimés avec différentes actions sur l’organisme, leur principal effet reste toutefois le contrôle de la production et de la dégradation du glucose dans l'organisme. Si les comprimés ne semblent pas avoir suffisamment d'effet et que l'hyperglycémie persiste, de l'insuline peut être administrée au moyen d'un stylo à insuline ou d'une pompe à insuline, comme dans le cas du diabète de type 1.

 

La mesure de la glycémie reste également importante pour le diabète de type 2, bien qu'elle puisse être légèrement moins fréquente que pour le diabète de type 1, en fonction des situations spécifiques de la personne et de l'évolution de la maladie.

Les différences de traitement

D’une manière générale, on peut donc noter que les traitements des diabète typé 1 et type 2 contiennent un certain nombre d'éléments similaires, tels qu'une alimentation saine et de l'exercice, la mesure du taux de glycémie et l'administration d'insuline. La différence entre le traitement des diabètes de type 1 et de type 2 réside dans l'importance de ces éléments. Alors que le diabète de type 1 se concentre principalement sur la mesure de la glycémie en combinaison avec l'administration d'insuline par le stylo ou la pompe à insuline, le traitement du diabète de type 2 accorde une plus grande attention aux habitudes alimentaires saines et à l'exercice fréquent. En outre, le traitement du diabète de type 2 utilise d'abord des comprimés hypoglycémiants, et n’a recours à un stylo ou une pompe à insuline qu’à un stade ultérieur. 

 

Si vous souhaitez plus d’informations sur le diabèteinscrivez-vous pour notre newsletter ou surfez sur nos blogs.

 

Related Articles