Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Trois choses dont j’ai honte en tant que « diabétique »

 

Je pense que le « patient diabétique » ou « diabétique » parfait n’existe pas. J’ai beau vouloir suivre les « règles » et les conseils bienveillants, dans la pratique, je n’y arrive pas toujours. Je ne sais pas exactement à quoi c’est dû. Mais dans mon cas, je pense que c’est une combinaison entre la discipline (encore et toujours...), une part de naïveté et le fait que tout cela soit déjà assez compliqué comme ça. Il y a pas mal de choses que je ne fais pas « bien » et dont j’ai parfois honte en tant que diabétique...

Éteindre l’alarme de la pompe de mon capteur

Le risque de ne pas me réveiller durant la nuit en cas d’hypoglycémie faisait partie de mes arguments en faveur d’un capteur. En effet, un capteur permet d’être averti avant et pendant une baisse. C’est vraiment pratique ! Or, ces derniers temps, je me surprends parfois à éteindre mes alarmes avant huit heures lorsque j’ai envie de passer une bonne nuit sans être réveillée. Est-ce que c’est utile ? Non, loin de là. Est-ce que je dors bien sans interruption ces nuits-là ? Oui ! :) 

Me piquer le doigt avec une aiguille usagée

En principe, je dois changer l’aiguille à chaque fois que je me pique le doigt. En effet, ces aiguilles sont destinées à pénétrer une seule fois dans la peau. Si je fais un rapide calcul, j’arrive à environ six piqûres par jour, soit 360 en deux mois. Et combien de fois est-ce que je remplace l’aiguille ? Voilà où je veux en venir. Une fois tous les deux mois, et encore. D’ailleurs, j’ai un peu honte, parce que c’est vraiment idiot. Et pour couronner le tout, je me pique toujours aux deux mêmes doigts, et ça commence à bien se voir. Il est temps de changer régulièrement de doigt et de remplacer plus fréquemment mes aiguilles. 

Ne pas remplacer assez souvent mon set de perfusion

Dans la même catégorie que mon aveu précédent : les remplacements trop rares de mon set de perfusion et de tout mon attirail de « cyborg ». En principe, j’interviens seulement lorsque mon matériel ne fonctionne plus ou que ma pompe ne contient plus d’insuline. Ainsi, je ne remplace mon réservoir d’insuline que lorsqu’il est vide, ce qui peut parfois prendre dix jours. Même chose pour mon set de perfusion : je peux facilement le laisser en place jusqu’à ce qu’il se détache. Je pense que mon record s’élève à dix-huit jours... Est-ce que c’est admissible ? Non ! Certainement pas. Au final, cela donne de vilaines marques, et c’est surtout moi qui suis punie... 

Pour beaucoup de choses, tout est une question de durée. Est-ce que cela fonctionne à court terme ? Oui. Est-ce que ça me pèse ? Non ! Mais à long terme, la situation peut évoluer. Une fois encore, la solution consiste à bien prendre soin de soi et à s’imposer une discipline. Si seulement c’était aussi simple.

Et vous, quelles choses aimeriez-vous mieux faire en tant que diabète ? Partagez-les dans les réactions !

 

Si vous souhaitez plus d’informations sur le diabète, inscrivez-vous pour notre newsletter ou lisez nos blogs.

 

 

Share

Filed under: